ÉTIOMÉDECINE

Étiomédecine

Christophe Bruel / Dimitri Catry

 
Contact
Sur rendez-vous
Christophe Bruel : christophe.etio@orange.fr
Dimitri Catry : catry.dimitri@orange.fr 06 79 21 53 40 www.etiomedecine-lyon.fr
 
L’étiomédecine est une approche globale permettant de détecter et de libérer des blocages énergétiques en lien avec un trouble physique, émotionnel ou psycho-affectif. Ce faisant, l’étiomédecine nous rapproche petit à petit de notre identité vraie et éclaircit la relation à soi-même et aux autres.

Des mémoires invisibles conditionnent notre capacité à être et à vivre, pouvant engendrer des souffrances physiques, des inquiétudes, de l’immobilisme, des répétitions, des blocages, un manque de liberté, des freins pour l’avenir, un manque d’entrain/de sens dans le présent, un mal-être, … etc. L’étiomédecine aide à lâcher ces mémoires.

Pour lâcher des mémoires profondes et personnelles, il est important de se sentir compris, c’est à dire entendu et reconnu dans ce que l’on vit, sans être jugé. Le thérapeute en étiomédecine offre ce partage, et même parfois une forme de respect que l’on ne s’accorde plus à soi-même…

L’étiomédecine est une approche dotée d’une « écoute sensible » et non invasive de l’histoire de vie de chacun. Ainsi elle respecte le rythme de la personne, lui permettant d’évoluer sans se sentir poussée, mais plutôt accueillie, accompagnée.

Déroulement de la séance
La séance démarre le plus souvent par un bref échange éclairant la raison ou les motivations du rendez-vous. La position allongée étant favorable au processus énergétique recherché, la personne est invitée à s’étendre, habillée, sur une table de massage. Elle est ensuite invitée à permettre un contact avec son poignet gauche (prise du pouls) et à prêter attention à son état intérieur (physique et émotionnel) tout en restant éveillée. Au cours de la séance, quelques filtres et une feuille de papier sont utilisés, au contact du corps ou à distance, pour lancer le mouvement énergétique, lui permettre de révéler les points de blocage et orienter enfin la personne vers la prise de conscience affective qui permet de libérer ces derniers.